La notion de negaWatt

L'idée fondatrice de la notion de negaWatt est simple : toute économie d'énergie est assimilable à une production d'énergie. Ainsi, si certains produisent de l'énergie (dont une unité de mesure est le Watt), chacun peut devenir producteur d'énergie... en l'économisant !

Le scenario negaWatt, élaboré par l'association negaWatt, consiste à inverser la tendance de consommation croissante actuelle pour tendre vers une consommation divisée par 4.alt

Cela repose sur trois piliers : la sobriété (supprimer les consommations d’énergie inutiles),  l'efficacité (consommer moins en utilisant des appareils plus performants), l'aspect renouvelable (diminuer notre consommation en énergie fossile - pétrole, charbon, gaz - au profit des énergies renouvelables).

En 2003, la première version du scénario négaWatt est apparue en France. Ce scénario de réduction de la consommation énergétique, sur lequel s'est engagé la même année le chef de l'Etat devant la communauté internationale, consiste à réduire de 75 % nos émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050.

En 2006, une nouvelle version de ce scénario prenait en compte de nouvelles données et s'accompagnait de propositions politiques et de mesures concrètes (bonus/malus sur l'achat des véhicules, rénovation thermique du parc de bâtiments existants,...).

“Produire des négaWatts” peut se faire en préférant la sobriété énergétique au gaspillage, sans perdre en confort,  en faisant la chasse aux watts inutiles grâce à une utilisation plus efficace de l’énergie et en recourant judicieusement aux énergies renouvelables.
Ainsi, le consommateur voit ses factures d'énergie diminuer et l'environnement est mieux préservé puisque l'énergie la moins polluante est celle que l'on n'a pas besoin de produire !

Quelques exemples de production de negaWatt :

  • isoler les bâtiments,
  • laisser sa voiture au parking quand le trajet peut se faire à pied ou à vélo,
  • éteindre son téléviseur (vraiment, pas le mettre juste en veille),
  • en été, faire un courant d'air dans la maison plutôt que de brancher un ventilateur,
  • en hiver, baisser la température intérieure de son logement (quitte à enfiler un gilet si on reste immobile longtemps),
  • ...